L’art public, tout un art !

vendredi 17 juillet 2020

 

Au même titre que les projets architecturaux, la création d’œuvres d’art dans les édifices à vocation publique concourent au développement d’un patrimoine culturel qui s’inscrit dans une tradition.

Depuis 1999, cette tradition fait l’objet d’une loi instaurant le principe de la commande publique, en vertu de laquelle, lors de la construction d'un édifice financé entièrement ou majoritairement par l'État, un pourcentage du budget global doit être affecté à « l’aménagement artistique ».

Pour les architectes, le principe du pourcentage artistique signifie de travailler avec des artistes afin que ceux-ci puissent concevoir une œuvre in situ, en dialogue avec l’architecture et adaptée à l’utilisation à laquelle l’édifice est destiné.

La plupart du temps, les appels se font après la finalisation du gros-œuvre. Il serait pertinent d’engager une collaboration entre architectes et artistes dès le début d’un projet de construction et de réfléchir ensemble à des solutions possibles et efficaces, et cela au profit de tous les partis y compris les utilisateurs, car ce sont eux qui côtoieront l’édifice régulièrement.

L’Association des artistes plasticiens s’efforce de sensibiliser les architectes, les communes et les fonds dans le but de normaliser le principe du pourcentage artistique et son application à juste titre.

Plus d’information sur www.aapl.lu

Communiqué de l’AAPL

 

L'OAI EN CHIFFRES : BUREAUX ÉTABLIS AU LUXEMBOURG

514

architectes
204

ingénieurs-conseils
36

architectes d'intérieur
163

urbanistes
8

arch.-paysagistes
ing.-paysagistes