Chambre de Commerce : soutenir votre stratégie à l’international pour préparer au mieux le déconfinement

mardi 28 avril 2020

 

En cette période difficile, toute l’équipe des Affaires internationales de la Chambre de Commerce reste à vos côtés pour vous aider au mieux à surmonter cette crise et à préparer avec vous la relance de vos activités, notamment celles liées au développement à l’international.

Avec le confinement, le ralentissement des activités économiques et la fermeture forcée de nombreuses entreprises, il y a un vrai risque de sombrer dans le pessimisme et de délaisser votre stratégie d’internationalisation. Pour vous aider à (re)construire et adapter votre stratégie, La Chambre de Commerce veut partager avec vous quelques conseils pratiques et astuces simples et efficaces pour soutenir votre stratégie à l’international et vous préparer au mieux au déconfinement.

Vous pouvez bien-sûr les contacter par e-mail et par téléphone (cf. flyer pour les coordonnées et responsabilités géographiques individuelles détaillées).

Voici une série d’activités suggérées dans ce contexte :

  • Repenser votre stratégie d’internationalisation avec le soutien des spécialistes marchés des Affaires Internationales : pourquoi ne pas choisir un nouvel angle d’attaque pour viser de nouveaux marchés (en vous concentrant sur une ou deux destinations maximum) ?;
  • Remettre le cap, en ce temps de crise sanitaire, sur les marchés transfrontaliers et exploiter l’espace économique de la Grande Région comme tremplin à l’international : l’équipe « EU Services & Cooperation » peut vous fournir des conseils sur mesure et vous aider à trouver les contacts pertinents ;
  • Privilégier les marchés de proximité: nos AEC – Attachées économiques et commerciales basées en Allemagne, en Belgique, et en France se tiennent à votre disposition pour vous aiguiller et vous informer des dispositions prises dans nos pays voisins qui pourraient affecter votre business ;
  • Chercher des partenaires alternatifs (fournisseurs, transports, distributeurs, etc.) pour diminuer vos risques de dépendance, notamment avec l’appui du réseau Entreprise Europe Network (EEN) et de sa « Base de données en ligne d’opportunités d’affaires » ;
  • Vous familiariser et vous former aux différences culturelles, si vous traitez avec des pays émergents, grâce aux outils proposés par la plate-forme gratuite Cube in développée en étroite collaboration avec Hofstede Insights qui a tenu sa dernière conférence annuelle à la Chambre de Commerce ;
  • Vous familiariser avec les marchés publics et consulter les offres de marchés publics, grâce au «Service de veille - marchés publics» proposé par l’EEN de la Chambre de Commerce et mis gratuitement à disposition, jusqu’à fin 2020 ;
  • Prendre le temps d’analyser votre organisation interne par rapport à l’internationalisation et identifier les points délicats de vos processus qui pourraient être améliorés pour être plus efficaces lors de la reprise ;
  • Implémenter votre propre service de veille économique, technologique, juridique, concurrentielle, sectorielle ou d’e-réputation ;
  • Vous former aux techniques du marketing digital en suivant les formations proposées en ligne par la House of Training ou en suivant les ateliers gratuits proposés par Go Digital ;
  • Filmer et publier vos contenus ciblés sur le web pour enrichir votre présence digitale, si vos nouvelles offres de prospection étaient prêtes, en vérifiant si une partie de vos frais liés à vos actions de marketing numérique peut être couverte par les aides financières de l’Office du Ducroire ;
  • Maintenir le contact avec vos partenaires commerciaux étrangers, en organisant des visio-conférences et en transformant vos propres conférences et ateliers en webinaires ;
  • Utiliser les réseaux sociaux pour garder le contact avec vos clients et penser à communiquer sur vos activités, vos atouts et vos forces en cette période ;
  • Améliorer vos supports de communication, soignés et représentatifs de votre activité. Ils seront un atout supplémentaire lors de votre future prospection. Pourquoi ne pas les faire traduire/relire par des professionnels, sachant qu’une partie des frais liés à la réalisation et à la traduction de ces supports peuvent également être pris en charge grâce aux aides financières de l’Office du Ducroire ;
  • Lancer votre étude de marché en vue du lancement d’un nouveau produit ou service ou pour lancer un produit existant sur un nouveau marché, sachant que l’Office du Ducroire peut également intervenir ;
  • Faire rédiger ou relire vos contrats et conditions de vente export ;
  • Utiliser les accords commerciaux de l’UE qui octroient d’importantes réductions des droits de douanes ;
  • Procéder au nettoyage de vos bases de données et rafraîchir vos connaissances en matière de RGPD : pour vous assurer d’être conformes avec le RGPD et d’avoir des données plus fiables à la sortie du confinement.

Dans les prochaines semaines, la Chambre de Commerce vous proposera également, sous forme digitale, une série d’activités liées aux différents marchés géographiques. Des informations détaillées suivront dans les meilleurs délais.

Si vous souhaitez de plus amples informations ou si vous souhaitez discuter de votre projet à l’international et être accompagné de manière gratuite, toute l’équipe des Affaires Internationales de la Chambre de Commerce reste à votre disposition.

Communiqué de la Chambre de Commerce

 

L'OAI EN CHIFFRES : BUREAUX ÉTABLIS AU LUXEMBOURG

531

architectes
207

ingénieurs-conseils
37

architectes d'intérieur
168

urbanistes
10

arch.-paysagistes
ing.-paysagistes