Qui est l'architecte-/ l'ingénieur-paysagiste ?

  

L’architecte-paysagiste et l’ingénieur-paysagiste est l’activité libérale consistant à rechercher et à prévoir la planification, la conception, l’intendance, la conservation et la protection de l’environnement en dehors des espaces bâtis.

L’architecte/l'ingénieur-paysagiste planifie l’organisation, la conservation et le futur développement de nos espaces et paysages. Les projets se réalisent conformément aux lois en vigueur en accord avec l’aménagement du territoire et incluent constructeurs, décideurs et l’administration.

L’architecte/l'ingénieur-paysagiste aménage les espaces en fonction de la durabilité et du contexte social. Cela implique un accord entre l’esthétique, l’écologie et la fonctionnalité de l’espace.

Les résultats du processus de planification sont ’’des espaces de vie verts’’ dont les qualités abouties sont sensibles et reconnaissables pour tous les citoyens.

Ici le temps joue un rôle particulier.

 

Contrairement à l’architecture, le produit des projets, par exemple les parcs et jardins, croît et évolue de lui-même grâce aux soins appropriés et se transforme en des lieux de vie riches et variés.

L’architecte- / l'ingénieur-paysagiste entre en contact avec beaucoup de corps de métiers. Pour cela il doit être doté de la capacité à collaborer de manière multidisciplinaire. En connaisseur de la flore et de la faune il développe dans le contexte de l’aménagement des espaces urbains et ruraux de nouveaux habitats et lieux de vie écosensibles pour l’homme et les animaux.

Pour cela, de solides connaissances sur les habitats et les plantes ainsi que sur l’impact des saisons sur la nature, sont d’une signification décisive.

L’évolution sociale impose de nouveaux défis aux espaces et paysages.

Le lien entre la créativité et la profonde connaissance des sciences naturelles aide l’architecte- / l'ingénieur-paysagiste à trouver pour cette évolution de nouvelles solutions modernes.

 

... Le paysage est un sentiment, un poème où la mélancolie est la plus forte...

Gilles Léveillée, LES PAYSAGES HANTÉES

 

 

Membres OAI = Label de qualité

 

L’essence des professions OAI est constituée notamment de :

 

  • La qualification, la compétence, l’expertise, la créativité et l’ingéniosité,
  • L’indépendance professionnelle et la déontologie,
  • Les responsabilités professionnelles et décennales/biennales,
 



 

  • L’obligation de contracter des assurances couvrant ces responsabilités,
  • L’indépendance de toute activité commerciale afin d’éviter les conflits d’intérêts,
  • La défense de l’intérêt public, du maître d’ouvrage et des utilisateurs.

Ses prestations

 

L’architecte- / l'ingénieur paysagiste développe stratégies et concepts pour la pérennité de la vie en harmonie entre l’homme et la nature. Luxembourg, avec sa superficie de terrain réduite n’a d’autre choix que de se lancer dans une architecture paysagiste adaptée à l’avenir afin de préserver et développer ses ressources. Une planification de qualité est financièrement viable par son faible coût sur l’environnement. Des stratégies mesurées minimisent l’impact sur l’environnement et produisent de nouvelles qualités d’espaces.

Parallèlement à l’urbanisation rurale, les besoins de l’homme en nature, calme et environnement sain augmentent. Ce développement requiert de la part des architectes- / ingénieurs paysagistes des réponses interdisciplinaires durables.

SEs champs d’activité

 
  • Conseil
  • Conception et planification
  • Organisation de participation
  • Gestion de processus de planification
  • Direction de projets
  • Conduite de travaux - surveillance
  • Documentation et communication

L’architecte- / l'ingénieur-paysagiste agit à différents niveaux dans les travaux de planification d’aménagement paysager. De ces travaux résulte une typologie spécifique des paysages et espaces qui sert d’élément de liaison dans l’imbrication ville-campagne. Le projet de la typologie de l’espace naît de l’étroite collaboration entre les architectes et les différents ingénieurs.

A travers le processus de planification, les espaces, leurs fonctions et leurs qualités précises sont définies.

On différencie différentes structures d'espace libre :

  • Espaces libres publics, c.-à-d. Secteurs qui sont accessibles à tous à tout moment.
    p. ex. : Places, trains verts, zones piétonnières, terrains de jeux, espaces libres dans le quartier, environnement résidentiel, promenades, aires de stationnement, zones et voies d’éco sensibilisation, secteurs de renaturation, rénovation rurale, jardins historiques, pistes cyclables, chemins de promenades, plages, lieux de baignade, bords de lacs…
  • Espaces libres semi-publics, c.-à-d. Secteurs dont l’accès et ponctuellement limité au public.
    p. ex. Terrains de sport, terrains de golf, jardins d'école, cours d'école, cimetières, piscines de plein air, jardins d’hôpitaux, jardins zoologiques, expositions horticoles, jardins d'entreprise, installations de rétention d’eaux pluviales, estrades en plein air, terrains de camping…
  • Espaces libres privés, c.-à-d. Secteurs qui ne sont accessibles qu'avec le consentement du propriétaire
    p. ex. Jardins familiaux, jardins de toit, cours intérieures, aménagements intérieurs.

sa déontologie

 

La description de la profession a évolué au cours des siècles de l'artiste jardinier en passant par l’architecte de jardin à l'architecte paysagiste. Aujourd'hui, l'architecte paysagiste est le médiateur entre les enjeux sociaux et individuels.

L’architecte paysagiste assume une coresponsabilité pour l’homme, la nature et l’environnement dans le cadre du processus de planification. Il sécurise et pérennise l'efficacité de l'écosystème compte tenu des intérêts sociaux.

La déontologie de l'architecte- / l'ingénieur-paysagiste est définie par le règlement grand-ducal 17 juin 1992 déterminant la déontologie des architectes et des ingénieurs-conseils.

... Construire, c'est collaborer avec la terre : c'est mettre une marque humaine sur un paysage qui en sera modifié à jamais...

Marguerite Yourcenar, MÉMOIRES D'HADRIEN

 

POURQUOI TRAVAILLER AVEC UN architecte- / ingénieur-paysagiste ?

 

Pour sa compétence

L'architecte- / l'ingénieur-paysagiste se porte garant de la qualité professionnelle de son produit de planification. La base est la capacité à la coopération interdisciplinaire avec d'autres corps de métier. L'architecte- / l'ingénieur-paysagiste est obligé de se former de façon continue, afin de préserver et élargir durablement ses compétences.

 

Pour sa responsabilité

L'architecte- / l'ingénieur-paysagiste représente les intérêts des donneurs d'ordre (maître d'ouvrage, ou maître d'œuvre) compte tenu du bien public. Il est obligé de conseiller le donneur d'ordre sans réserve et de le prévenir à temps sur les risques prévisibles. Il est responsable du fait que le résultat de mise en œuvre corresponde aux exigences esthétiques, juridiques, écologiques et fonctionnelles de la tâche de planification.

 

POUR son intégrité

L'architecte- / l'ingénieur-paysagiste indépendant représente les intérêts du maître d'ouvrage indépendamment par rapport aux autorités et aux entreprises. Il ne peut donc pas prendre part active à la construction. En tant qu'instance de surveillance, il contrôle les travaux de construction des entreprises et pallie aux manques dans la planification.

 

dernière publication

 

Brochure cedies "etudes et métiers: architecture, ingénierie, construction, urbanisme"

2018-2019
publications - guides références - oai

 

présente les différentes professions et métiers du secteur ainsi que les possibilités d'étude en la matière.

En savoir plus

 

toutes les publications

 

 

Landschaftsarchitekten planen die Gestaltung

 

Landschaftsarchitekten planen die Gestaltung, Erhaltung und nachhaltige Entwicklung unserer Freiräume und Landschaften. Die Planungen erfolgen gesetzeskonform in Abstimmung zur Landesplanung und sind verständlich für Bauherrn, Politik und Verwaltung.

Der Landschaftsarchitekt gestaltet die Freiräume unter Berücksichtigung der Nachhaltigkeit und des sozialen Kontextes. Dabei gilt es Ästhetik, Ökologie und Funktionalität des Raumes in Einklang zu bringen.

 

 

Das Ergebnis der Planungsprozesse sind „Grüne Wohnräume“, deren entwickelte Qualitäten für alle Bürgerinnen und Bürger spür- und erlebbar sind.

Hierbei spielt die Dimension der Zeit eine besondere Rolle.

Im Gegensatz zur Architektur wachsen die Planungsprodukte des Landschaftsarchitekten, z.B. Gärten und Parks, bei entsprechender Pflege über sich hinaus und gedeihen zu erlebnisreichen, wertvollen, vielgestaltigen Lebensräumen.

 

Les qualités requises

 

Landschaftsarchitekten treten in Kontakt zu vielen Professionen. Sie  benötigen hierfür die Fähigkeit zur interdisziplinären Zusammenarbeit. Als Kenner von Flora und Fauna entwickeln sie im Kontext von Stadt- und Landschaftsplanung neue umweltverträgliche Habitate für Mensch und Tier.

Hierbei sind fundiertes Pflanzen- und Habitatwissen und die Kenntnisse über die saisonale jahreszeitliche Ausprägung der belebten Natur von entscheidender Bedeutung.

 

Sozialer Wandel bedeutet neue Anforderungen an Freiräume und Landschaften.

Die Verbindung von Kreativität und naturwissenschaftlichem Grundverständnis hilft dem Landschaftsarchitekten für diesen Wandel neue,  zeitgemäße Lösungen zu finden.

 

ses prestations

 

Landschaftsarchitekten entwickeln Strategien und Konzepte für das nachhaltige Zusammenleben von Mensch und Natur.  Luxembourg, mit seiner begrenzten Landesfläche, ist auf zukunftsfähige Landschaftsarchitektur elementar angewiesen, um seine limitierten Naturresourcen zu erhalten und weiterzuentwickeln. Qualitätsvolle Planung ist wirtschaftlich durch niedrige Umweltfolgekosten. Ausgewogene Strategien minimieren die Schäden im Naturhaushalt und schaffen neue Freiraumqualitäten.

Mit der landschaftlichen (Sub)Urbanisierung wachsen parallel die Bedürfnisse der Menschen nach Naturerlebnis, Ruhe und gesunder Umwelt. Diese Entwicklung erfordert von Landschaftsarchitekten interdisziplinäre, nachhaltige Antworten

SES CHAMPS D’ACTIVITÉ

 
  • Beratung
  • Konzeption und Planung
  • Organisation von Partizipation
  • Moderation von Planungsprozessen
  • Projektmanagement
  • Bauleitung und -überwachung
  • Dokumentation und Öffentlichkeitsarbeit
  • Öffentliche Freiräume, d.h. Areale, die für jeden zu jederzeit zugänglich sind
    z.B.: Plätze, Grünzüge, Fußgängerzonen, Spielräume, Freiräume im Quartier, Wohnumfeld, Promenaden, Mobilitätslandschaften, Parkplätze, Naturerlebnisräume und –pfade, Renaturierungsareale, Dorferneuerung, Historische Gärten, Radwege, Wanderwege, Strände, Badeseen, Seeufer …
  • Halböffentliche Freiräume, d.h. Areale, die zeitlich beschränkt für jeden zugänglich sind
    z.B. Sportplätze, Golfplätze, Schulgärten, Schulhöfe, Friedhöfe, Freibäder, Patienten-Gärten, Zoologische Gärten, Gartenschauen, Firmengärten, Regenrückhalteanlagen, Freilichtbühnen, Campingplätze...
  • Private Freiräume, d.h. Areale, die nur mit Zustimmung des Eigentümers zugänglich sind
    z.B. Hausgärten, Dachgärten und Dachbegrünungen, Innenhöfe, Innenraumbegrünungen …

 

Leur déontologie

 

Das Berufsbild veränderte sich über Jahrhunderte vom Gartenkünstler über den Gartenarchitekten zum Landschaftsarchitekten. Heute ist der Landschaftsarchitekt Vermittler zwischen gesellschaftlichen und individuellen Aspekten.

Landschaftsarchitekten tragen im Rahmen von Planungsprozessen Mitverantwortung für Mensch, Natur und Umwelt. Sie sichern und erhalten die Leistungsfähigkeit des Naturhaushaltes unter Berücksichtigung sozialer Interessen.

Für weitere Auskünfte siehe die Déontologie des OAI.

 

ARCHITECTE PAYSAGISTE

 

Kompetenz

Der Landschaftsarchitekt bürgt für die fachliche Qualität seines Planungsproduktes. Grundlage ist die Fähigkeit zur interdisziplinären Zusammenarbeit mit anderen Professionen. Landschaftsarchitekten sind verpflichtet sich kontinuierlich fortzubilden, um ihre Fachkenntnis dauerhaft aufrechtzuerhalten und zu erweitern.

 

Verantwortlichkeit

Landschaftsarchitekten vertreten die Interessen der Auftraggeber (Bauherrn) unter Berücksichtigung des Gemeinwohls. Er ist verpflichtet den Auftraggeber umfassend zu beraten und vorhersehbare Risiken rechtzeitig aufzuzeigen. Er ist dafür verantwortlich, dass das Ausführungsergebnis den ästhetischen, rechtlichen, ökologischen und funktionalen Anforderungen der Planungsaufgabe entspricht.

 

Integrität

Der Freie Landschaftsarchitekt ist die unabhängige Interessensvertretung des Bauherrn gegenüber Behörden und Unternehmen. Er kann daher nicht baugewerblich tätig sein. Als Kontrollinstanz kontrolliert er die Bauleistungen der ausführenden Firmen und haftet für Mängel in der Planung.

 

DEVENIR ARCHITECTE PAYSAGISTE

 

Wie wird man Landschaftsarchitekt?

Grundlage für den Beruf des Landschaftsarchitekten ist ein Landschaftsarchitektur-Studium:

  • 6 Semester Bachelor-Studium der Landschaftsarchitektur
    Abschluss Bachelor of Science (BSc) Landschaftsarchitektur
  • 4 Semester Master-Studium der Landschaftsarchitektur
    Abschluss Master of Science (MaSc) Landschaftsarchitektur
 

Empfehlenswert für den beruflichen Werdegang und den Eintrag in die OAI-Kammer sind zwei Jahre praktische Berufserfahrung in Landschaftsarchitekturbüros, Institutionen und Verwaltung.

Der Beruf erfordert es, seine Kompetenzen permanent zu erweitern und sich regelmäßig diskursiv fortzubilden

 

 

L'OAI EN CHIFFRES : BUREAUX ÉTABLIS AU LUXEMBOURG

510

architectes
204

ingénieurs-conseils
37

architectes d'intérieur
162

urbanistes
8

arch.-paysagistes
ing.-paysagistes