Vous vous trouvez sur une page avec accès limité aux personnes autorisées!

Urbaniste / Aménageur

L’Aménagement du Territoire et l’Urbanisme sont indispensables au Développement Durable, aujourd’hui compris comme l’organisation prudente de l’espace commun qui est une des ressources les plus rares dans les parties les plus convoitées des territoires où se concentre la civilisation. Ils impliquent le travail d’équipes multidisciplinaires, engageant toutes sortes de savoirs et de savoir-faire, à plusieurs échelles et dans des processus de longue durée.

L'Aménagement du Territoire et l’Urbanisme couvrent tous les aspects de la mise en valeur des territoires et de l'usage des sols. Ils interviennent aux différents niveaux interdépendants - rural et urbain, métropolitain et régional, national et international. Ils rassemblent toutes les formes d'activités relatives aux phénomènes de développement. Pour ce faire, ils orientent, ils mettent en valeur, ils contrôlent et simulent la perpétuelle évolution des milieux dans le respect de l'intérêt général.

Ce sont à la fois des disciplines de conception et de gestion, qui s'appliquent aussi bien à la préservation qu'à la transformation des structures et du patrimoine des régions urbaines et rurales.

L'Aménagement du Territoire et l’Urbanisme contribuent toujours à mettre en évidence les libertés de choix et les marges de flexibilité.

Projetant pour aujourd'hui et pour demain les différentes conditions d'organisation sociale, physique et économique des territoires dans un environnement de qualité pour les habitants, l'Aménagement du Territoire et l’Urbanisme ne sont pas forcément déterministes. Ils s'inscrivent dans l'argumentaire et les mécanismes de décision des institutions publiques et du secteur privé.

A cause de leur influence directe sur la vie quotidienne des hommes, l’Aménagement du Territoire et I’Urbanisme ont évidemment de fortes résonances politiques, et la participation du public en est un élément indispensable. 

Les qualités requises pour les Aménageurs et les Urbanistes

L'Aménagement du Territoire et l’Urbanisme demandent une approche multidisciplinaire pour intégrer les aspects physiques, sociaux, culturels, économiques, écologiques et politiques du territoire. Les méthodes de l’Aménageur et de l'Urbaniste comprennent l'analyse et la synthèse, la création et la composition, la gestion et l'administration du territoire.

L'Aménageur et l’Urbaniste se caractérisent par leur aptitude à travailler en équipe avec d'autres professionnels et avec les représentants des différents groupes intéressés à l'évolution du cadre de vie. 

L'aménageur et l’urbaniste sont :

  • des chercheurs,
  • des professionnels,
  • des sources de proposition de politiques et de programmes d'action,
  • des concepteurs de projets,
  • des médiateurs,
  • des « modérateur / animateurs » et
  • des réalisateurs.

Leurs missions

Chercheur ou praticien, I'Aménageur et l’Urbaniste proposent des politiques d'aménagement et des programmes d'action; ils sont concepteurs de projets et accompagnent leur mise en œuvre; ils participent à la formation des Aménageurs et des Urbanistes.

Par une synthèse complète, équilibrée et créative, les actions professionnelles des aménageurs et urbanistes concourent à:

  • identifier les besoins présents et futurs de la collectivité ou de la Communauté,
  • mettre en évidence les opportunités, les enjeux, les contraintes et les implications pour l'action,
  • proposer, sous forme de stratégies et de plans d'aménagement, les actions nécessaires pour déclencher, organiser et mettre en œuvre le changement,
  • assurer la médiation nécessaire à la mise en œuvre de ces actions,
  • contrôler, conduire et modifier, ces plans et ces politiques au fur et à mesure de l'évolution des besoins et des ressources,  
  • gérer et évaluer les effets et les implications des changements dès leur apparition.

Leurs champs d’activités

Planification réglementaire /conforme à la législation (aménagement formel)
  • Aménagement du territoire au niveau national et régional, plan sectoriel, plan d’occupation du sol (plan de développement)
  • Plans d’aménagement généraux (PAG) communaux et intercommunaux, études préparatoires, scénarios, stratégie de développement (plans d’occupation du sol pour villes et communes)
  • Plan directeur et plans d’aménagement particulier (PAP), projets et plans de réalisation selon règlements communaux, et schéma directeur
  • Etudes préparatoires aux mesures d’assainissement et de développement, zones de développement, et zones à restructurer et remembrement urbain
  • Diverses dispositions statutaires (règlements à l’intérieur et à l’extérieur des agglomérations, règlements sectoriels des monuments, règlements spéciaux, etc.)
Aménagement communal informel
  • Plan de développement urbain, communal et rural, plan de mise en valeur
  • Concept et plan cadre, programmation urbaine, plan d’aménagement de quartier, développement sectoriel
  • Projets d’aménagement
  • Aménagement d’espaces publics (rues et places)
  • Aménagement du cadre de vie, aménagement de quartiers

Une relation de confiance avec le MO

Compétence :

Prendre les moyens nécessaires et raisonnables pour entretenir leur compétence professionnelle à tout moment, et ce en prenant connaissance des orientations émises par leur Institut ou leur Association. Les Aménageurs et Urbanistes doivent s'assurer qu'ils sont bien informés des besoins de la société dans sa globalité et dans la diversité des disciplines.

Responsabilité :

Intervenir toujours dans l'intérêt de son donneur d'ordres (mandant, employeur ou client), tout en considérant que l'intérêt public doit rester prédominant. Rendre compte et mettre en évidence tout renseignement utile connu, ainsi que les enjeux et les risques prévisibles dans l'action envisagée.

Intégrité :

Honorer la confiance de son donneur d'ordres (mandant, employeur ou client). Ne pas faire mauvais usage des renseignements dont les Aménageurs et Urbanistes professionnels disposent de manière privilégiée. Eviter les confusions d'intérêt, et particulièrement la situation d'être juge et partie, en s'assurant que toutes les propositions qu'il formule soient conformes à la bonne foi et aux savoir-faire professionnels.

Leur formation

La qualification professionnelle des urbanistes et aménageurs résulte de l’une des deux situations suivantes :

  1. de la possession d’un diplôme ou d’un certificat sanctionnant des études en urbanisme ou en aménagement du territoire. Ce diplôme ou ce certificat de fin d’études universitaires doit être délivré par un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’Etat du siège de l’établissement et sanctionner l’accomplissement avec succès d’un cycle complet de quatre années d’études au moins, ou de l’équivalent en ECTS d’un Master.
    Cette qualification doit être complétée par un stage auprès d’un professionnel de la branche; cette pratique professionnelle d’une durée de deux ans doit être effectuée postérieurement à l’obtention des diplômes, certificats ou autres titres.
  2. de la reconnaissance comme équivalente à la qualification professionnelle susmentionnée, d’une qualification, résultant de la possession d’un diplôme ou d’un certificat de fin d’études universitaires, délivré par un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’Etat du siège de l’établissement et sanctionnant l’accomplissement avec succès d’un cycle complet de quatre années d’études au moins ou de l’équivalent en ECTS d’un Master, dans un domaine apparenté en lien avec l’aménagement du territoire et complétée par une formation d’une durée d’au moins un an, spécifique à l’urbanisme ou à l’aménagement du territoire, délivrée par un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’Etat du siège de l’établissement.
    Cette qualification doit être complétée par un stage auprès d’un professionnel de la branche; cette pratique professionnelle d’une durée de deux ans doit être effectuée postérieurement à l’obtention des diplômes, certificats ou autres titres.

Les personnes non encore établies ou n’ayant pas encore acquis une expérience professionnelle d’au moins quatre ans dans les domaines de l’urbanisme et/ou de l’aménagement du territoire ou dans un domaine apparenté, sont tenues à l’obligation de stage.

Les personnes reprises dans la liste établie par le Ministère de l’Intérieur et publiée au Mémorial B-N°11 du 5/02/2010 restent qualifiées au sens du présent article sans autre stage, sous réserve de s’inscrire à l’OAI dans la section recouvrant les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire endéans une période de trois ans à partir de l’entrée en vigueur du présent article.

Retour à la liste