Vous vous trouvez sur une page avec accès limité aux personnes autorisées!

Paroles d’ingénieurs

L’ingénieur, le premier violon

Gaston FLESCH, Ingénieur-conseil

« L’architecte est un acteur créatif, l’ingénieur-conseil un acteur hautement technique... ces idées préconçues ne sont plus d’actualité ! En effet, si l’architecte est le chef d’orchestre, l’ingénieur est le premier violon. Il est difficile de comprendre pourquoi les enseignants dans les écoles différencient tellement le travail des architectes de celui des ingénieurs-conseils. Comment peut-on faire jouer un orchestre si le système éducatif n’est pas encore en mesure de reconnaître qu’une œuvre peut uniquement naître par synergie des différents musiciens ? L’ingénierie est un dérivé de l’architecture et se focalise sur les solutions techniques avec l’intention de repousser constamment les limites de l’innovation. »

Les défis du développement durable

Bob STROTZ, Architecte

« Le défi est passionnant : réduire l’impact environnemental de nos constructions, concepts et de notre cadre de vie en minimisant la consommation irréfléchie de ressources non-renouvelables tout en apportant une plus-value de créativité et de savoir-faire.

Pour les ingénieurs s’offrent des chances et perspectives extraordinaires, mais ce nouveau contexte demande également des connaissances approfondies et la volonté d’un lifelong learning. »

Description générale des professions et de leur interdépendance

Tanja LAHODA, Ingénieur-conseil
Pierre HURT, Directeur OAI

« La profession libérale d’ingénieur-conseil se caractérise principalement par son activité intellectuelle, hautement qualifiée, responsable et indépendante. Ses rapports avec les maîtres d’ouvrage sont fondés sur la confiance et la relation personnelle.

L’ingénieur-conseil est un acteur-clé du secteur de la construction chargé par le code de déontologie de veiller non seulement à l’intérêt de son client mais également à l’intérêt général ainsi qu’à celui de l’utilisateur de l’œuvre qu’il conçoit.

Mission impossible ? Non, mais un défi majeur pour notre cadre de vie durable et de qualité. Agissant en intégrateur du projet avec les autres concepteurs - l’architecte, l’urbaniste, ...- l’ingénieur-conseil réalise une synthèse de ces intérêts parfois divergents et propose des solutions innovantes et durables. Une profession passionnante qui s’exerce de plus en plus en équipe de maîtrise d’œuvre pour répondre aux attentes du maître d’ouvrage souhaitant un service intégré et pour faire face à la complexité administrative, technique et environnementale, en très forte accélération. »

Evolution de la profession au travers de l’histoire

Andrea DE CILLIA, Ingénieur-conseil
Jacques WEYLAND, Ingénieur-conseil

« Tout au long de leur histoire, les ingénieurs ont défié les lois physiques les plus élémentaires. Pour ce faire, ils ont fait preuve d’imagination, d’innovation et d’un peu d’audace, notamment en se livrant à des expériences sur les matériaux sous des différentes conditions physiques, afin d’améliorer à la fois matériaux et méthodes pour maintenir ces conditions.

Les ingénieurs ont toujours été confrontés aux tendances de leur époque qu’ils doivent parvenir à surmonter afin de conserver cette nature pionnière qui les caractérise encore.
Aujourd’hui, la profession a beaucoup changé pour satisfaire les clients de plus en plus exigeants et informés. On assiste à un accroissement continu de la diversification des fonctions confiées aux ingénieurs, du nombre d’ingénieurs intervenant sur un même processus et de la complexité de leurs interventions.

La profession s’est diversifiée et spécialisée dans des domaines de compétences toujours plus pointus. Le défi aujourd’hui est de parvenir à allier en toute intelligence, efficacité et innovation. Réussir le mariage des connaissances en technologie, de l’imagination et du courage de mettre en œuvre ses idées. »